Le Blockhaus d'Eperlecques (62)

Publié le par Ker Mary

La cérémonie de commémoration des 70 ans du débarquement me rappelle soudain que je n'ai pas partagé avec vous la visite de certains lieux historiques ayant un lien avec la deuxième guerre mondiale (deuxième passion la maison après les phares).

Il y a un lieu qui m'a fait une très grande impression, c'est le Blockhaus d'Eperlecques dans le Pas de Calais. Je crois que c'est là que j'ai mesuré le plus la force de guerre d'Hitler et surtout sa folie, là que je me suis dit qu'on l'avait échappé belle à quelques mois près.

Sur cette visite j'ai un peu suivi mon homme (c'est lui le grand expert de la famille), trouvant un peu inintéressant la visite d'un énième blockhaus surtout quand nos plages en sont abondement garnies. En quoi celui-là changerait-il de nos sentinelles des océans???

La visite commence par une agréable ballade en forêt. Elle est audioguidée. Par endroit on appuie sur un bouton et il nous reste plus qu'à écouter en découvrant les différents éléments.

On commence par un wagon, de ceux qui ont permis d'amener une myriade d'ouvriers pour travailler à la construction de ce blockhaus, de ceux aussi qui ont été jusqu'aux camps de concentration

Blockhaus d'Eperlecques

La reconstitution sonore de cet endroit prend aux tripes si vous êtes comme moi un peu sensible (le sujet déportation m'a toujours été insupportable).

La ballade continue parmi les vestiges d'armes.

Blockhaus d'Eperlecques

Des tableaux résument les dates et faits marquant de la guerre avec quelques détails techniques que j'ai bien apprécié comme par exemple le système de défense installé sur les plages du mur de l'atlantique.

Blockhaus d'Eperlecques

La ballade est agréable et ombragée (en pleine chaleur de l'été c'est un vrai délice).

Et puis au détour d'un chemin... LA CLAQUE

Blockhaus d'Eperlecques

Il apparait d'un coup et il est loin de ressembler à tous les blockhaus que l'on croisse sur nos plages. Il est juste immense et menaçant.

Et à partir de là on entre dans la folie pure d'Hitler les fusées V1 et V2

Blockhaus d'Eperlecques Blockhaus d'Eperlecques

Pour simplifier, ces fusées avaient la particularité de pouvoir être tirées de France pour atterrir directement sur Londres à une vitesse telle que la bombe atterrissait avant que l'on ait pu entendre arriver.

Hitler a donc décidé de créer des bases de lancement fixe dans des bunkers. Les fusées devaient être entreposées dans le bunker puis sortie juste au moment du tir.

Heureusement les alliés ont pris le risque très au sérieux et ont bombardé ces sites en pleine construction. C'est donc un Blockhaus non terminé et en partie détruit que nous visitons.

Blockhaus d'Eperlecques

Blockhaus d'Eperlecques Blockhaus d'Eperlecques

Enfin il en reste suffisamment à voir pour avoir la chair de poule et se dire que si cela avait réussi on aurait été dans de beaux draps.

Et encore c'est ce qu'on se dit de l'extérieur mais une fois à l'intérieur c'est encore pire.

Blockhaus d'Eperlecques

                   Reconstitution d'un V2 pour nous donner une idée des dimensions

Blockhaus d'Eperlecques

Pour vous donner une idée des dimensions voici mon homme (1m80)

Blockhaus d'Eperlecques

Nous découvrons alors la puissance de feu qui a dû être utilisé pour mettre le blockhaus hors d'état de nuire.

Les chiffres sont vraiment impressionnants.

Blockhaus d'Eperlecques Blockhaus d'Eperlecques

La visite se finit à l'extérieur avec quelques pièces de l'époque comme par exemple cette fusée V1

Blockhaus d'Eperlecques

Malheureusement la destruction de ce bunker n'a pas empêché Hitler de lancer les V1 et V2 sur Londres. Il a opté pour des bases de lancements mobiles plus difficiles à détecter et détruire.

De tous les sites en rapport avec la seconde guerre mondiale, je crois que c'est l'un de ceux qui m'aura le plus marqué. Si vous passez à proximité je vous conseille vraiment de vous y arrêter.

Commenter cet article

fred 28/07/2014 08:55

impressionnant, effrayant, il faudra qu'on y aille un jour

vivi 19/06/2014 22:22

Nous avons aussi beaucoup de blockhaus sur les côtes landaises et girondines, mais pas de cette taille !

Béatrice 12/06/2014 21:34

Ben dis donc, ça fout vraiment la trouille, même en photo ...

Ker Mary 12/06/2014 21:55

Je suis contente si les photos arrivent à retransmettre l'ambiance.

Victoria 12/06/2014 15:46

J'ai déjà visité le Blockhaus lorsque j'étais jeune, je ne pense pas avoir pu réellement me rendre compte de l'histoire du lieu (j'étais réellement très petite).
Je pense y retourner pendant l'été pour bien me rendre compte, une fois de plus, de l'horreur de cette guerre.

Ker Mary 12/06/2014 20:58

Reviens me dire si ça te fais le même effet au moment où le bâtiment apparait.Merci de ton passage

mamacat 12/06/2014 11:23

Je te remercie pour cette visite très intéressante et forcément émouvante ...
Gros bisous.

Ker Mary 12/06/2014 20:57

Avec plaisir merci de ton passage

flipperine 12/06/2014 09:15

que de sites sont à visiter et on espère bien ne plus jamais revoir cela

Ker Mary 12/06/2014 20:57

Oui plus jamais ça, c'est pourquoi le devoir de mémoire est si important.