Les pires vacances de ma vie

Publié le par Mary

Je suis du genre poissarde quand je pars en vacances. Mais attention gentille poissarde. En général, il m'arrive toujours un truc à la con. Bah oui quoi comme ça j'ai toujours quelque chose à raconter en rentrant.


Mes pires vacances, vous en connaissez déjà la fin sous la pluie dans les alpes. En voici le début:

La première semaine de vacances était un long périple en voiture: Le Mans> Laval> La corrèze> Foix>Toulon> les Alpes. Qui a dit que le chemin le plus court était toujours la ligne droite?

Nous sommes donc (mon mari de l'époque et moi) vaillamment partis dans notre clio neuve ( si, si c'est super essentiel pour la fin de savoir que notre clio était neuve), remplie de bagages (beaucoup moins essentiel de savoir qu'elle était remplie de bagages mais je précise quand même) en vacances (avec toutes ces parenthèses ma phrase ne ressemble plus à rien, je disais donc: nous sommes donc vaillamment partis dans notre clio neuve remplie de bagages en vacances).

Premier arrêt: Laval pour la remise en état de mon mari (très fragile du dos) par le seul osthéopathe efficace que nous ayons trouvé à l'époque (70km quand même fallait vraiment qu'il soit efficace).

Avec un dos remis à neuf, départ vers la Corrèze pour rejoindre le temps d'un week-end mes parents déjà sur place.

Sur l'autoroute, je prends le volant (bah oui je n'aime pas conduire sur les petites routes donc je ne conduit que sur les autoroutes et mon mari sur les nationales, c'est la répartition des tâches). La voiture de devant n'avançant pas assez vite à mon goût, j'accélère, déboîte, appuie à nouveau sur la pédale d'accélérateur et là... rien... oui rien... le moteur s'est coupé, plus de freins, plus d'accélérateur. Sur une double voie d'autoroute!!!!!!!! Je ne panique pas, surtout je ne panique pas....AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHH!!!!!!!!!

L'automobiliste que j'étais en train de doubler s'est rendu compte que quelque chose clochait et a accéléré, ce qui m'a permis de me déporter sur la bande d'arrêt d'urgence sans provoquer d'accident. Ouuuuuufffffffffffff!!!!

Je tente de redémarrer, la voiture repart. J'accélère, seconde, 50 km/h la voiture s'arrête. On recommence 50km/h le moteur se coupe. Et bah c'est pas gagné, on a pas encore passé Limoges.

A moins de 50 km/h nous tentons de sortir de l'autoroute pour éviter un dépannage hors de prix. Vive les voitures neuves.

Nous avons finalement rejoins la Corrèze par les petites routes, la voiture calant dès que nous accélérions de trop. Le voyage a été long, très long.

Comme les garages ne rouvraient que le lundi nous avons quand même passé un agréable week-end à visiter la Corrèze et Collonges-la-rouge.

Le lundi matin: direction Sarlat et le garage. Dans notre malchance nous étions quand même un peu chanceux car des amis résidaient à Sarlat et nous avons donc rapidement passé la journée en attendant que le garagiste spécialisé dans notre marque (Renault pour ne pas la citer) découvre ce qui n'allait pas.

En début de soirée, il nous rend notre voiture. C'était tout simple en fait, ce qui n'allait pas avec la voiture c'était......................................rien. Bah oui rien. Il n'avait rien trouvé, l'avait testé sur les petites routes de campagne, l'avait forcé un peu mais non rien. Rien???? Elle allait très bien notre voiture.... Alors comment dire je ne sais pas si c'est la tête du mécano ou juste l'impression qu'il se foutait un peu de ma gueule qu'il remettait en doute notre parole. Enfin bon bref ça m'est resté un peu en travers pour le coup. Surtout que la fin de périple nous amenant dans les Alpes, je me voyais très mal caler sur les petites routes de montagnes.

Nous étions attendu à Foie dans la soirée, mais vu l'heure tardive à laquelle la garagiste nous avait rendu notre malade imaginaire, nous avons jugé plus sage de dormir chez nos amis à Sarlat.

Si j'avais su la suite, j'aurai repris la route fissa... mais je ne suis pas voyante.

La suite??????? au prochain épisode (comment ça: Nooooooonnnnnnnnn?)

Publié dans J'aime pas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angéline 10/01/2009 11:18

Et ba c'est vraiment pas de chance sa , j'ai une amie qui lui est arriver la meme chose et elle avait que une hate c'était de rentrer chez elle . . presser de voir la suite.

Mary 10/01/2009 11:41



Je crois que c'est la seule année où je suis rentrée chez moi avec plaisir



vaness6 08/01/2009 12:33

rooo ben la suite promet alors. vivement... c'est quand la suite deja???

Mary 08/01/2009 13:12



Je vais faire mon possible pour que vous l'ayiez la semaine prochaine



Heureuse 07/01/2009 16:39

Mieux.. Bien mieux... On n'a pas fait Saona parce que ça barbait mon mari. On n'a fait que deux excursions (à 5 ça monte vite à 90 dollars par personne) mais on était vraiment ravi;

Mary 07/01/2009 17:58


Bon bah c'est cool si ça vous a plu. Oui c'est clair qu'à 5 il faut un sacré budget.


sourirecompris 07/01/2009 14:01

C'est trop de suspens Mary. Dis à Morgan de dormir, vite :)

Mary 07/01/2009 14:02


Oui mais là il dort et moi j'essai tant bien que mal de vider le lave vaiselle (qui comme tu dois t'en douter est assez loin du PC donc je ne suis pas super efficace).


Sherry 07/01/2009 13:36

Mouahhhh.. ça me rappelle un départ en vacances il y a quelques années.... pareil, un périple - départ Seine et Marne, crochet par Figeac, ensuite Bordeaux, puis la Palmyre... Au départ, en pleine nuit, le tableau de bord de la voiture qui se prend pour un sapin de Noel.. Tant bien que mal nous arrivons à Figeac... direction chez nos amis qui nous conseille un garagiste (voiture neuve je précise !)... ce dernier nous l'immobilise une journée.. On va se balader, je glisse sur un trottoir, entorse... gnark gnark....  on récupère la ouature.... on reprend la route sous une canicule pas possible, et moi avec mon bandage qui me bloque la moitié de la jambe.. super.. les mômes énervés comme pas deux... Nous arrivons tant bien que mal sur notre lieu de ouacances.. Installation dans le mobil home... Année à moustiques, on a été piqués de partout, surtout moi.... pas question d'aller traîner avec ma cheville emplâtrée, donc je reste au mobil home à faire la popote ou bouquiner... J'ai dû tomber deux ou trois fois en sortant du mobil home entretemps. La seule fois où j'ai décidé d'aller mettre mes pieds dans l'eau, j'ai marché sur un coquille St jacques cassée et je me suis ouverte sur 5 cms sous la plante des pieds.. Nous sommes rentrés une semaine à l'avance, avec en ce qui me concerne, un plâtre à la cheville, un énorme pansement sous le pied, des cratères de piquûre de moustique partout sur le corps.... Vive les vacances

Mary 07/01/2009 13:38



Oh la vache alors là franchement elles étaient pourries tes vacances.

Vive les voitures neuves



Heureuse 07/01/2009 11:56

Quel suspens !!! En tous cas le moteur qui se coupe à 50 km/h c'est bien pour éviter les chauffarrds en ville, qui passe dans les rues tranquilles à toute allure. Pour la route c'est moins glop.J'en profite pour te souhaiter bonne année!génial le séjour mais si on y retourne ce ser plutôt sur la côte caraïbe tant qu'à faire. Mais on a vraiment passé une semaine au paradis!!

Mary 07/01/2009 12:05



J'attend la suite de tes récits sur tonblog pour savoir si ta fille a nagé avec les dauphins...



Marc Lefrançois 07/01/2009 11:41

Bonjour, est-ce qu'il serait possible de me mettre dans vos liens... Je viens de créer mon journal, en fait celui d'un écrivain qui essaye de se faire connaître et cela pourrait sans doute vous intéresser...MerciMarcEt mes meilleurs voeux!

Mary 07/01/2009 12:06


Je ferais un tour sur votre blog et s'il est dans le même état d'esprit que les blogs que j'ai déjà en lien je ferai le necessaire.
Bonne journée


JCBiker 07/01/2009 10:36

Et bien même que la photo de ton article à disparue ! ! La suite vite  ??? ! ! !

Mary 07/01/2009 11:26



C'est pas grave la photo la photo n'est pas d'une utilité particulière.
La suite??? dès que mon fils me laisse le temps de l'écrire (et en ce moment c'est pas gagné)
Bises