Le phare de la jument

Publié le par Mary


A l'origine du phare un legs et une condition particulière:
Charles Eugène Potron léguait une somme de 400 000 anciens francs pour la construction d'un phare pourvu d'appareils perfectionnés qui devait s'élever sur un roc dans un des parages les plus dangereux du littoral de l'atlantique tel que ceux de l'île d'Ouessant. Toutefois si au bout de 7 ans le phare n'était pas achevé, le legs irait droit dans les caisses  de la société centrale des naufragés.

Le choix de la commission des phares s'arrêta sur "Ar-Gazec", la Jument, un écueil situé au sud de l'île d'Ouessant et dont la dangerosité n'était plus à prouver.


Mais là apparaissent les difficultés. Le rocher a une superficie inférieure à 100 mètres carré, est entièrement recouvert à marée haute et n'émerge que d'un peu plus d'un mètre à marée basse par beau temps.

La course contre le temps est lancé. Dans les 6 premiers mois de construction 17 accostages ont pu être effectués soit 51heures 30 minutes de travail. Les années passent. La plus favorable permettra 79 accostages permettant 383 heures 30 minutes de travail.

Il fallut bien se rendre à l'évidence, le délai ne serait pas respecté.Les Phares et Balises en usèrent alors d'artifice sur la construcion et de flatteries à l'égard de l'exécuteur testamentaire ce qui fonctionna à merveille puisque le phare alluma son feu plus de 6 mois après la date limite sans que l'exécuteur testamentaire ne fasse de difficultés.

Le legs de Charles Eugène Potron revint donc à la société des Phares et Balises et l'Etat paya le complément c'est à dire 440 000 anciens francs.

La hâte à construire cet édifice et les artifices utilisés pour masquer le dépassement du délai firent de la Jument un des pires "enfers" qu'aient connus les gardiens de phare. D'ailleurs vingt ans après son achèvement on se rendit compte qu'elle n'était même pas scellée dans le roc et qu'elle ne tenait que grâce à son propre poids. Elle dut être ancré d'urgence par 4 câbles sous tension qui la maintienne encore aujourd'hui.







Région: Finistère Nord, île d'Ouessant

Position: 48°25'4''N-5°08'1''W

Année de construction:1911

Hauteur: 47 mètres

Élévation/mer: 41 mètres

Portée: 22 miles

Optique: fresnel

Feux: 3 éclats rouges, 15 secondes

Corne de brume: 3 sons, 60 secondes

Visitable: non

Habité: Non

Publié dans Phares

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Voillà un beau reportage sur la Jument, Merci, Phil.
Répondre
M


Mais avec plaisir.



L
J'ai eu la chance de voir La Jument (et ses collègues de l'île) et le monument et les phots sont vraiment TRES impressionnants !
Répondre
M

Ah toi aussi tu as fait un tour de bateau tout autour de l'île? C'est clair qu'ils ne font pas dans la demi-mesure.


J
Si si sur le blog moto à 15 heures !...Amitiés bises
Répondre
M

Ok bon à savoir. merci. Bises


D
J'adore les phares et leur histoire, on fait un saut dans le passé, de plus ce sont des heures et des heures de travail, nous passons devant sans vraiment y penser, merci pour cette longue explication. bisous. Dany
Répondre
M


Oui c'est vrai, la complexité de construction d'un phare en pleine mer, c'est hallucinant quand on lit les récits. Bonne journée Dany



J
Coucou bon lundi.
Répondre
M


Pas de photo aujourd'hui? Bon lundi. Bises



L
Coucou Mary, chez moi un petit jeu si tu veux !!
Répondre
M


Je passerai dans la journée. T'as eu mon mail?



V
Alors en fait le phare a couté 840000francs??? Ca veut dire que la generosité de mr potron était bien légère??
Répondre
M


Oui c'est clair et puis là ce sont des anciens francs donc c'est à peu près  800 000 euros.


Mais bon quand même c'est la moitié de la dépense, et sans lui ils auraient surement mis plus de temps à se décider de le faire ce phare.



S
hop hop hop encore un site à ne pas manquer. Bonne journée
Répondre
M


Il faudra que je parle de l'île d'Ouessant un jour plus en profondeur.