Image

Publié le par Mary

Pour la communauté Un thème par semaine de Dana, cette semaine l'image que vous n'effaceriez jamais de votre tête ou de votre ordi.


Pfff il n'est pas super simple ce thème. J'y ai passé un bon moment à réfléchir. Il y a beaucoup de choses que je n'effacerais jamais de ma tête parmi lesquels la première fois où mon homme m'a dit je t'aime, le test de grossesse positif, la naissance de mon fils, ma rencontre avec les baleines, mes pauses aux lycées avec mes meilleures amies, mes vacances avec mes parents quand j'étais petite, etc, etc... pour tous les positif ( je passe volontairement sur les images tristes) mais vous faire découvrir une image c'est un peu plus compliqué sachant que je refuse de mettre une photo de mon fils sur ce blog.

Pourtant plus j'y réfléchis et plus je me dis que s'il y a bien une photo qui a énormément d'importance pour moi c'est mon fils dans les bras de son arrière grand mère, elle est formidable cette photo. Il n'avait que 3 mois à l'époque et on a vraiment l'impression qu'ils sont en train de parler tous les deux. C'est la seule et unique fois que son arrière grand mère l'aura pris dans ses bras puisque le lendemain elle faisait un AVC. Elle a du être hospitalisée et est décédée en maison de repos en deux mois plus tard. Son arrière grand mère était en adoration devant lui et bien souvent quand il fait quelque chose de nouveau je me dis "encore une chose qu'elle n'aura pas eu l'occasion de voir".

Bon du coup ça ne règle pas mon problème de photo. En continuant ma réflexion à partir de l'arrière grand mère de mon fils, je me suis arrêté sur le désastre de l'Erika. Parce que si moi je n'étais pas sur place à cette époque, les gens de mon village eux étaient aux premières lignes. Et je peux vous assurer qu'ils ont été profondément marqués par cette marée noire. La grand mère de mon homme (oui oui on parle toujours de l'arrière grand mère de mon fils) a été profondément meurtri de voir notre belle nature ainsi saccagée. Je pense que si je lui avais posé la question sur une image qu'elle n'effacera jamais de sa tête sa réponse aurait été:


D'ailleurs je lui laisse la paroles voici quelques poèmes qu'elle a fait sur l'Erika (vous pouvez les retrouver et d'autres encore sur le blog qui lui rend hommage):

Guillemot, mon bel oiseau

Mon beau Guillemot vogue sur les flots
C'est la Noëlle, fête aux cadeaux
Le tien cette année sera empoisonné

Avec tes amis les canards, les eiders, les mouettes
Si vous vous posez c'est foutu
On nous avait prévenu mais l'horreur à ce point
Pour comprendre il faut avoir vu

Les pompiers, le Maire, les services techniques
Les bénévoles, les militaires, les retraités
Tous y allaient mais toi mon beau Guillemot
Déjà tu mourrais

Tu ne pouvais voler, tu voulais te sauver
Un jeune homme t'a piégé, récupéré
Abrité, réchauffé et conduit là où on te redonne vie.

Vois tu mon bel oiseau dans ce monde impitoyable
Les mots "Mazouts, pollution, rivages souillés"
N'ont cours que pour ceux qui respectent la nature
L'argent et le profit pour d'autres sont "Credo"

Ces hommes sont coupables, corvéables, haïssables.




ET-RI-CAS-TASSE-TROPHE...
Noire elle est la Marée de Noël
Noirs sont les oiseaux qui n'ont rien vu venir
Noir est le sable blond maculé de galettes
Galettes de froment? Non galette de marée, blés noirs
Noirs sont les regards tristes des bénévoles penchés
Des pompiers mobilisés pour encadrer, gérer, soutenir, nourrir et abreuver
Des services techniques pas du tout préparer mais il faut y aller
Avec le maire et les élus qui au cours des années
Avaient su protéger ce qu'il fallait sauver
Noir, le moral de tous sachant bien chaque soir
Qu'il faudrait jour après jour refaire les mêmes gestes
La mer même salie, trahie, souillée, polluée
Revient chaque fois au rythme des marées.
Ceux qui au nom du fric deviennent des assassins
Devraient de temps en temps s'asseoir sur une plage
Regarder les vagues, les oiseaux, les rochers.
Ils comprendraient alors que leurs millions d'écus
Resteront après eux lorsqu'ils ne seront plus.





Petite fleur de la dune
Claire, la jeune botaniste m'avait repérée
Timide comme la violette je m'étais bien cachée
Plutôt rare sur nos cotes on m'avait protégée

Dans mon petit coin de dune
Je vivais heureuse et je ne savais pas
Qu'elle était aussi proche: la sorcière Erika.

Elle s'est ramenée là, au matin de Noël
Drapée de ses plaques noires, elle a tout recouvert
Mes racines engluées allaient me faire mourir

Il y a eu des gens penchés sur mon destin
Ils sauvaient les oiseaux, les coquillages
Les rochers, les galets, interdisaient les plages

Mes racines bien soignées,
J'ai pu ouvrir un oeil et
Toute émerveillée d'être en vie
J'ai crié Merci! Merci!

Merci aux bénévoles, merci aux militaires
merci aux élus, merci à Mr le maire
Merci aux jardiniers
A tous ces braves gens encadrés
Par mes potes généreux les pompiers.




Publié dans Themes communautés

Commenter cet article

Jeanne 23/03/2009 18:54

Tu as raison, ce sont des désastres qu'on ferait bien de ne pas oublier ... pour qu'ils ne recommencent pas !Belle semaine et merci de cette bonne idée sur un bien vilain souvenir

Mary 23/03/2009 19:19



bele semaine à toi aussi et merci de ton passage.



~~ Kri ~~ 22/03/2009 10:01

De bien beaux poèmes à garder précieusement!Bon dimanchehttp://aurendezvous.over-blog.net/article-29133380.html

Mary 22/03/2009 13:56



Tout à fait merci de ton passage.



Bruno 21/03/2009 18:01

L'image est criante de vérité et elle devrait au moins servir à ce que ces "crimes" contre la nature, ne se reproduisent plus...un souhait !!!!!!!Les poèmes sont très beaux et traduisent l'émotion de ces souvenirs de désolationAmitiés

Mary 21/03/2009 19:48



Le souci c'est que cette image ne fait pas réfléchir les bonnes personnes. J'ai l'impression qu'elle ne touche pas vraiment les hautes sphères. merci de ton passage. Amitiés



tiff 21/03/2009 12:04

bon choix de photo, il ne faut pas oublier ce type d'évènement. Sinon je suis sure que ta grand mère a été la plus heureuse des femmes de rencontrer son petit fils, il faut penser au bonheur que ca a dût être, plutôt que ce qui pourrait êtreenfin je pense

Mary 21/03/2009 14:00



Oui c'est exacte dommage qu'elle n'ait pas pu en profiter plus longtemps.



sartan83 21/03/2009 08:24

douloureux souvenir !Bon WE tout de mêmeBisous

Mary 21/03/2009 11:36



Oui et le problème c'est que ça ne sert même pas d'exemple pour qu'on ne recommence pas. Bon week end. Bisous



Pauline 19/03/2009 09:26

je comprends que ça l'ai marqué de telles images...

Fred 18/03/2009 20:35

Merci pour cette piqure de rappel. Récit et poèmes très émouvants...Si seulement ceux qui en sont responsables pouvaient te lire...
Je n'oublie pas la photo de mon ciel. La photo a été prise ce matin, mais mon mari est parti au boulot avec l'appareil photo !!! Elle sera en ligne ce soir ou demain matin.

Mary 18/03/2009 21:23



Oui les piqures de rappel sont indispensables même si bien souvent inutiles car ce ne sont pas les bons qui les ont. Pas de souci pour la photo je t'attendrais.



deleted 18/03/2009 18:33

justement je réfléchissais moi aussi au thème et j'ai moi aussi une photo avec mes gars mais ça ne me plait pas trop de les mettre....(je les montre parfois mais un peu déguisés ou avec des photos de grimaces etc...) tu me donnes donc une idée héhébisous bisous

Mary 18/03/2009 18:46



J'aime bien donner des idées.



Dana 18/03/2009 18:09

Tu parles en son nom, et c'est merveilleux....oui, elle a surement dû être profondemment touchée et peinée par ces catastrophes, et elle écrit trop bien ces émotions....ainsi, le souvenir reste présent. Ne pas oublier.Merci Mary , c'est excellent.

Mary 18/03/2009 18:59



Ne jamais oublier pour ne jamais recommencer (enfin bon c'est vite dis)



Douar_Nevez 18/03/2009 17:06

Superbe Mary... je n'ai pas de mot.Bisous.

Mary 18/03/2009 19:02



Bisous



Dany 18/03/2009 14:19

Bonjour Mary. Bien entendu pas facile du tout et je suis contente de ne pas etre inscitte à cette communauté, comme cela je ne devrais pas choisir!Par contre je me souviens fort bien de cette catastrophe! Trop d'images de drames sont dans la tete de chacun... donc un peu difficile tout cela... De très très beaux poèmes,  surprenants, émotionnants. Je me souviens aussi de pas mal d'images...bel article le tien en tous les cas,bien présenté, clair .bone journée. Dany

Mary 18/03/2009 14:34



Merci beaucoup. C'est marrant comme les images que l'on oublie le moins sont parfois les plus horribles que l'on ait vécu. Bisous



Aurrelli 18/03/2009 13:44

Que le contraste est dur entre les merveilleux souvenirs que tu évoques au début de ton article et l'image que tu choisis de montrer. J'ai du y revenir à deux fois pour aller jusqu'au bout... J'en avais pleuré quand s'était arrivé, et encore aujourd'hui...

Mary 18/03/2009 14:01



Désolé mais les piqures de rappel c'est bien ça sert à ne pas oublier.



sherry 18/03/2009 12:07

les souvenirs de nos parents et grands parents nous emportent dans un tourbillon d'images, d'odeurs et de sons. La vie aussi d'ailleurs, et ce n'est pas toujours les plus belles.... cette semaine c'était le triste anniversaire de la catastrophe de l'Amocco.. les gens de Plouarzel s'en souviennent encore s'en souviendront toujours. Bisous ma belle Marie... le ciel est bleu...

Mary 18/03/2009 13:14



Un superbe ciel de printemps. Et oui je crois que ce sont des images que les gens ne pourront jamais oublier. Bisous



Tata Huguette 18/03/2009 11:50

Un très bel article, Mary, même si l'image choisie fait bien sûr frémir...

Mary 18/03/2009 13:14



C'est fait pour. Bisous



Justyne 18/03/2009 11:43

Magnifique billet qui ne doit pa faire pleurer que moi...  Vraiment superbe d'émotion. Bisous

Mary 18/03/2009 13:15



Si au moins ça pouvait en faire réfléchir certains.



Laëtitia 18/03/2009 10:52

Salut...Comment vas tu en ce milieu de semaine ?Moi ça peut aller.Je te souhaiter une bonne journée encore ensoleillée !!!Bisous et A+. Laëti.

Mary 18/03/2009 13:16



J'ai un super ciel bleu alors c'est super. Bonne journée.



Cécile 18/03/2009 10:48

Ces poésies sont joliment écrites...de telles catastrophes ne devraient pas existées et pourtant elle sont à peine punies !!! Alors qu'on nous parle tout le temps d'écologie et de protection de la planète, j'ai du mal a comprendre que de tels actes puissent encore exister sans l'ombre d'une inquiétude pour ceux qui en sont à l'origine...

Mary 18/03/2009 13:17



Et encore ce que nous disent pas les médias ce sont le nombres de fois où il y a des problèmes sur les sites de rafinerie. Mon beau père a été nettoyé la côte deux fois l'an dernier à cause
d'un problème sur la rafinerie de donges. mais ça bien sur shuuuttttt Total fais des bénéfices.



kat 18/03/2009 09:55

Magnifique tous ces mots........mon mari a fait parti des gens aui ont nettoyés les plages...il est revenu écoeuré, car en vrai,c'est pire qu'à la télé....bisous Mary

Mary 18/03/2009 10:16



Oui je veux bien te croire quand je vois les larmes qui montent encore aux yeux de ceux qui ont vu ça. Bisous