Coup de Gueule (réédit Journée internationnale de lutte contre les violences faites aux femmes)

Publié le par Mary

Ce matin je me rendais visite à la famille Papadoum sur son blog et j'y ai lu un magnifique article à l'occasion de la tristement utile "journée Internationnale de lutte contre les violences faites aux femmes". Et ce qu'elle a écrit m'a un peu retournée. Alors j'ai repensé à cet article que j'avais écrit en mai de cette année. Et comme je crois que je n'écris jamais aussi bien que sur le coup de la colère, au lieu de vous refaire un article je me permet de rééditer celui-ci. Pour ceux qui n'avait peut être pas eu l'occasion de le lire.

Hier soir encore je me disais que je n'avais pas vraiment de coup de gueule du dimanche pour Floflo.

Comme j'avais un peu de temps j'ai fait quelque chose que j'aime bien faire: prendre un blog au hasard parmi ceux que j'aime bien mais que je n'ai pas le temps de visiter quotidiennement et essayer de le parcourir au maximum.

Hier soir donc j'ouvre le blog d'une copinaute et son premier article me fend le coeur. Elle, si joyeuse et gaie dans les contacts que j'aie avec elle. Elle, dont je m'imaginais une vie de bonheur avec des petits oiseaux qui chantent, un ciel toujours bleu. Elle, la voilà en larme: son homme la bat.

Mais quel réconfort pourrais-je lui apporter dans un simple commentaire. Un message de soutien bien timide, peut être maladroit, pas très bien assuré. Quelques mots pour l'assurer de ma sympathie. L'envie de lui dire que je comprends sa douleur...

Mais comment pourrais je comprendre sa douleur? Je ne suis pas à sa place et je ne me suis jamais retrouvée dans la même situation.

Mon coeur et mon corps lui crient de prendre son fils sous le bras et de se tirer pendant qu'il en est encore temps mais c'est toujours plus facile à dire qu'à faire.

Quelle situation complexe et douloureuse pour elle:

Il faut déjà réussir à faire son deuil: le deuil de ses rêves d'enfance et de prince charmant, le deuil de ses rêveries d'adolescence d'une grande maison avec pleins d'enfants, le deuil de ses espoirs d'adultes, de tous les projets qu'on a rêvé ensemble.
Il faut s'aimer suffisament pour se sauver. En tout cas s'aimer plus qu'on ne peut l'aimer lui.
Il faut surmonter cette angoisse de vivre seule alors que cela fait si longtemps.
Il faut surmonter cette peur de recommencer à zéro malgré la crise qui sévit
Il faut réussir à envisager d'élever un enfant dans une famille divisée
Il faut surmonter ce sentiment de culpabilité qui nous pousse à croire qu'on y es obligatoirement pour quelque chose (parce qu'on la laisser boire, parce qu'on a dit/fait quelque chose qui la mis en colère,...)
Il faut admettre que NON on ne pourra pas le changer (on ne peut pas changer les gens, ils ne changent que par leur propre volonté, et encore...)
Il faut arrêter de lui trouver des excuses: il a trop bu, il est stressé,....

Et je suppose qu'il y a encore tant de chose dans la tête des femmes qui se font frapper mais ne s'en vont pas. Tant de choses qui ne m'effleure peut être pas une seconde tant la situation est dure et complexe.

A toutes qui me lisent et qui vous trouvez dans cette situation, je vous dis juste COURAGE quelque soit votre décision.

Mon coup de gueule est contre ces hommes qui abusent de leur puissance physique pour faire subir tant de choses à leurs femmes et à leurs enfants alors qu'ils devraient choyer et respecter celles et ceux qui se plient en quatre pour les rendre heureux. RIEN ne justifie de tels actes.

ELLES ne sont pas votre propriété comme le canapé sur lequel vous vous asseyez, elles sont vos compagnes. Elles ont remis leur vie entre vos mains parce qu'elles vous faisaient confiance et qu'elles vous pensaient capable de construire à deux, contre vents et marées, un petit nid douillet pour lutter main dans la main contre le monde entier.


L'ADVERSITÉ NE DEVRAIT JAMAIS VENIR DE L'INTÉRIEUR




Ps: Chéri je t'aime

Publié dans J'aime pas

Commenter cet article

Lilou_61 29/01/2010 20:49


J'ai beaucoup aimé cet article sur les femmes battues. Certaines vivent dans leurs couples une véritable violence physique, d'autres seulement psychologiques et malheureusement celle-ci ne se
voient pas, et d'autres les deux. En tous les cas, c'est destructeur, très destructeur et il n'est pas facile de partir lorsqu'il y a des enfants quoique l'on puisse dire. Oui, il faut arrêter de
nous culpabiliser, il faut arrêter de donner des excuses à ceux qui font souffrir leurs femmes de quelques manières que ce soient et il faut surtout que les autres, ceux et celles qui savent,
ouvrent un peu leurs bouches de temps en temps.Bon j'arrête, parce que là, je commence à m'énerver et ce n'est pas constructif. Bonne soirée Mary et merci de nous permettre de nous exprimer sur de
tels sujets qui sont très graves.


Mary 29/01/2010 20:58



Avec plaisir. malheureusement cet article n'a pas été l'électrochoc suffisant pour qu'elle ouvre les yeux et en ce moment elle s'enfonce toujours un peu plus



Eliane 01/12/2009 22:37


C'est abominable

merci pour cet article !  bravo  de l'avoir écrit
bonne fin de soirée  clic.


Mary 03/12/2009 20:01



Merci Bonne soirée à toi aussi



Littorine 29/11/2009 10:51


Mary je viens de relire ton coup de gueule, il est tellement vrai, tellement juste, tellement bien écrit...Merci pour toutes ces femmes, pour ta compréhension de leur vécue et la compréhension de
leur non prise de décision, de l'importance de s'aimer suffisamment pour croire que l'on peut vivre au delà de tout cela ....Je ne vis pas du tout ce genre de situation, bienheureusement, j'ai vécu
autre chose... c'est tellement dur de se construire quand on a pas confiance en soi et qu'en face on utilise cette faiblesse, ce manque de fondation ! Merci Mary je t'embrasse fort. 


Mary 30/11/2009 21:15



Ah les manipulateurs, malheureusement ce que tu dcris là est partout: au travail, dans la vie de tous les jours, Ca m'énerve aussi!!! bisous



Silvia 28/11/2009 17:56


Et oui malheureusement il y en a encore trop, de toute façon quand bien même il n'y en aurait qu'une, se serait une de trop, oui mais voilà, l'entourage préfère faire le singe (ne rien dire, ne
rien voir, ne rien faire) tant qu'aux autorités ...


Mary 30/11/2009 21:36



Certains entourages se retrouvent aussi à bout de moyen (voir le commentaire de cannelle), la situation n'est jamais très simple. Bises



floflo 28/11/2009 16:52


oui tu as raison!!! il faut avoir le courage de partir et surtout trouver des personnes qui vous ecoutent et qui vous soutiennent,et pour les coups de gueule du dimanche c'est vrai j' ai bien envie
de les remettre au gout du jour!!!merci bz!


Mary 30/11/2009 21:38



Ah tu as bien raison de les remettre au gout du jour. Je ne suis pas sure de tous les faire mais j'essaierais. Bisous



isa 26/11/2009 23:31


waouh...j'en suis toute retournée la vache !! et pourtant je l'avais deja lu....j'espère que les nouvelles mesures vont faire peur a tous ces crétins !!


Mary 28/11/2009 12:02



Le pire c'est que j'y crois moyen moyen a l'effet de persuassion en tout cas au moins qu'ils soient punis pour leurs actes.



CatherineD 26/11/2009 11:22


je me souviens de cet article que tu as écrit, et qui m'avait beaucoup touchée...
pour des raisons diverses...
des femmes meurent sous les coups, d'autres souffrent pour le restant de leur vie parce que la torture peut être morale, pas de coups, pas de traces!
bonne journée à toi
tu es une fille bien!


Mary 28/11/2009 11:28



Oui d'ailleurs ils veulent créer un delit de violence psychique je trouve ça très bien, parce que c'est pas parce qu'il n'y a pas de traces visibles qu'il n'y a pas de blessures. Bon week
end



leoetlisa 26/11/2009 09:56



je pense souvent à elle... c'est un sujet qui me touche beaucoup et j'ai beaucoup de mal à trouver les mots pour en parler



Mary 28/11/2009 11:29



C'est jamais très simple, c'est pour ça que je dit que je n'écris jamais mieux qu'en colère parce que je laisse sortir des choses que je ne dirais pas aussi bien en temps normal.



vaness 26/11/2009 09:40


très bel article mary qui me mets des frissons.


Mary 28/11/2009 11:29



Merci



Fred 26/11/2009 07:33


oui, j'avais lu ton article et il est toujours aussi poignant et pertinent. Une piqure de rappel ne fait pas de mal. Bisous


Mary 28/11/2009 11:30



Merci bisous



JCBiker 26/11/2009 01:58


Bravo pour ton coup de gueule Mary.
C'est bien d'en parler.
Amitiés. bises


Mary 28/11/2009 11:46



Oui on oublie assez rapidement quand on n'y est pas confronté tous les jours. Bises



Jaly 26/11/2009 00:14


un coup de gueule nécessaire malheureusement, en Belgique aujourd'hui on a ouvert un service SOS Femmes battues, le comble c'est fermé à 20h et le week-end, je trouve cette fermeture des lignes
téléphoniques horrifiante, comme si l'heure avait une importance dans un cas pareil, on dira bientôt aux femmes faites-vous taper avant 20h les filles, je suis en rage également, il y avait une
manif à Bruxelles, des amies y ont participés, ce n'est pas évident quand on travaille, vivement que je termine je ferai partie de toutes les actions militantes, bisous Marie 


Mary 28/11/2009 11:47



Comme si les hommes qui rentrent du travail après 20h ne frappaient pas leur femmes. Je suis vraiment surprise de ses horaires. Bisous



Secyl 26/11/2009 00:10


Enfin ... je connais bien cette situation. Mon père battait ma mère...
Elle a eu le courage de le quitter ... au bout de 12 ans !
Je l'admire pour ça.
Mon coup de gueule à moi, (en plus que contre tous ces pauvres types qui frappent leur femmes), c'est contre toutes celles qui ont eu la chance d'avoir un mari attentionné et qui sont capables de
sortir cette fameuse phrase : "moi, je dis, si elle reste, c'est qu'elle aime ça ! c'est tout !"
Je peux te garantir que j'ai entendue cette phrase là plusieurs fois, et franchement ça fait mal !
Ces femmes sont souvent sans emploi, leur mari a fait en sorte qu'elles n'aient plus d'amis, qu'elles soient brouillées avec leur famille, pour être totalement à leur merci ...
Elles n'ont donc nulle part où aller, et pensent souvent à une seule chose : leurs enfants.
Constament, c'est le pour et le contre... elles préfèrent encaisser pour ne pas traumatiser leurs enfants...
Et souvent, même l'élément déclencheur c'est quand le mari commence à lever la main sur leur enfant, et là, c'est la limite qu'il franchit, et qui fait qu'elle réussi à avoir le courage de partir
...
Mais franchement ... voilà, mon coup de gueule à moi, est contre toutes les personnes qui, comme ton dessin "ne disent, ne voient, et n'entendent rien", et qui pensent que les femmes battues le
veulent bien ou le méritent !!!
Honteux ! 


Mary 28/11/2009 11:48



Euh alors là je suis sur le cul (passe moi l'expression) je crois qu'il ne vaut mieux pas que j'entende qui que ce soit dire ça parce que je lui fait ravaler sa phrase et son sac à main avec.
Je suis outrée.



Andree 25/11/2009 23:40


Tu as raison de remettre ton article , il faut être vigilante et regarder autour de nous , notre aide peut aider celles qui souffrent en silence et n'osent rien dire.Bonne nuit , bisous Mary


Mary 28/11/2009 11:49



Et bien souvent vu de l'exterieur on ne le devine pas. Bisous



Flo 25/11/2009 22:52



Très bel article !!
Ainsi je m'aperçois qu'il y a plus de cas que l'on ne peut l'imaginer!!
J'ai moi-même assistée une très jeune collègue, il y a une vingtaine d'année, qui a réussi à force de dialogues à partir avec sa petite fille. A ce jour, elle a refondé une famille et je peux
dire qu'elle ne regrette absolument pas ce qu'elle redoutait à l'époque!!
Milbiz
Flo



Mary 28/11/2009 11:51



Et oui souvent elles arrivent à se reconstruire mais c'est de sauter le pas qui est le plus difficile. Biz



canelle56 25/11/2009 22:09


Il y a quelques temps j'ai aussi publié sur ce theme car j'etais touchée dans ma famille et ma question à moi était "non assistance à personne en danger", d'ecrire et de lire tous les commentaires
m'ont amené quelques semaines plus tard  à agir , donc appeler les autorités , qui bien sur sont intervenus très vite ,
Malheureusent la petite histoire n'a pas l' aboutissement souhaité à savoir le depart de la dame et de ses enfants , le courage de partir , la peur sans doute font que la situation n'a pas
bougée
alors que faire , que dire .......
dilemme tres dur
bises Mary


Mary 25/11/2009 22:19



C'est le souci quand on se trouve à l'exterieur de la situation c'est qu'on est bien souvent impuissant. Tu as eu raison de réagir comme tu l'as fait. Peut être que si ça n'a pas provoqué son
départ sur le coup ça lui aura permis de prendre un peu conscience de la situation. Je t'invites à aller voir l'article des papadoums, il est vraiment très bien. Bises



Dany 25/11/2009 21:47


MRY
TU AS BIEN RAION de faire cet article, mais je suis comme toi je déteste les hommes qui abusent d'une femme en tous les sens, c'est comme les adultes qui frappent les enfants qui ne peuvent se
défendrent,   ce sont des lâches ces hommes là, des moins que rien!!

Comment donner des conseils c'est pratiquement impossible, il faut l'avoir vécu pour dire son opinion....
Dany 


Mary 25/11/2009 22:15



C'est pour ça que l'article des papadoums m'a vraiment touché. Gros bisous Dany



JESSIE 03/11/2009 22:13


Eh ben je peux dire que cet article me parle beaucoup.
J'ai eu la chance de n'avoir jamais été frappé, mais je comprend que c'est très difficile de partir !

Et souvent on voie des couples apparament heureux et finalement tout ça ne se vois pas forcement.

Très belle article en tout cas !!



Mary 03/11/2009 22:17



Tu sais que ce soir en parcourant ton blog je me suis dit que je devrais passer l'adresse à cette blogpote. Histoire qu'elle puisse voir que même si c'est très dur des fois c'est mieux de
partir.

Bisous ma belle



Justyne 03/11/2009 19:38


Rien, il est vraiment bien cet article... tout simplement.... lol BIsous


Mary 03/11/2009 19:41



ok mais toi tu vas bien??? vraiment ?



Justyne 03/11/2009 18:27


Bravo.


Mary 03/11/2009 19:33



Bravo quoi? qu'est ce qui se passe ma belle? tu l'a déjà vu cet article.



chouchou 08/06/2009 15:30

arrf..Bravo pour cette note, parce que trop de personnes font la sourde oreille ou deviennent aveugle devant se genre de situation..Et puis tu connais mes idées sur ce sujet !bisous

Mary 08/06/2009 19:00



Je crois les connaitre en effet. Bisous



meline 30/05/2009 12:11

maryj'ai remis la vidéo d'yves jamait, cette fois elle doit bien passer, enfin j'espèrebon week end

Mary 30/05/2009 13:36



Ok merci. Bon week end.



meline 28/05/2009 20:31

sur mon blog dans les articles colères une chanson d'yves jamait

Mary 28/05/2009 21:19



Je passerais voir ça. Bonne soirée.



meline 28/05/2009 20:19

dans ce cas la la seule chose à faire est partir , car son homme ne changera jamais et chaque coup casse l'amour, il ne reste alors que la haine et le mépris y compris le mépris de soi memequ'elle parte c'est la seule solution

Mary 28/05/2009 21:19


Bien dit.


Maous+Artiste+Defiant+l'Olibrius 25/05/2009 21:21

Très bel article. Mais il n'y a qu'une seule solution, c'est prendre son gamin sous le bras et partir loin (en avertissant la police bien sûr). J'espère qu'elle le fera car il faut mieux soustraire l'enfant à la violence que de l'élever dans la violence.Amicalement, Maous

Mary 25/05/2009 22:53



J'espère aussi que sa  situation s'arrangera.



Justyne 25/05/2009 17:14

Ton article est merveilleusement écrit. Il vient de me faire comprendre tous ce que l'on a pu me dire. Il est tres tres bien crit et est tellement réaliste... Merci Mary. BIsous

Mary 25/05/2009 18:31



S'il a atteint son but alors je suis vraiment contente. Bisous ma belle et courage.



Annick 25/05/2009 16:11

bravo pour ce "coup de gueule"c'est vrai que cette situation n'est pas facile pour une femme...qui n'ose pas parler...pas quitter...l'homme en question....rester...mais jusqu'où?

Mary 25/05/2009 22:53



Tout à fait ça.



kat 25/05/2009 15:53

bravo Mary pour ce coup de gueule, j'en ai eu des frissons!, trop de femmes meurent sous les coups de ces hommes si lâches!!! tu as raison, il faut s'aimer fort pour partir, partir avant qu'il ne soit trop tard....mille bisous Mary!

Mary 25/05/2009 18:41



Oui mais des fois c'est pas simple pour une femme de s'aimer suffisament. Bisous



Cécile 25/05/2009 14:45

Ce sont des situations terribles et tu fais preuve de bon sens quand tu reconnais le fait que nous ne sommes pas à leur place car se sont des situations qu'on ne peut pas comprendre même avec la meilleure volonté du monde quand on ne les vit pas. Beaucoup de gens prétendent que ces femmes sont faibles de ne pouvoir s'en aller mais c'est tellement plus complexe que cela, tout ce que tu écris est vrai. Ce qui est fou également, c'est que cette terrible souffrance ne se voit pas toujours chez ces femmes, certaines semblent mener un vie normale alors que ce n'est pas le cas. Ce serait tellement facile si c'était si simple de dire "je prends mes enfants et je m'en vais", il n'y aurait plus de femmes mortent sous les coups de leur époux. Enfin, je ne trouve pas les mots pour parler de telles horreurs et je trouve que ton article est formidablement bien écris.

Mary 25/05/2009 18:38



Il y a tant de gens bien pensant. La vie ce n'est jamais tout blanc ou tout noir.



Acellu Di Notte 25/05/2009 12:56

Il faut espèrer que ces femmes prennent la bonne décision à temps ; mais c'est si dur.Merci à toi pour cet article et courage à ta copinaute...

Mary 25/05/2009 13:28



Oui c'est le mot juste "à temps". Bonne journée



Vinie 25/05/2009 12:04

C'est trop facile de taper sur quelqu'un physiquement plus faible, et apeuré de surcroit !!!!Ces mecs sont à gerber.Merci pour cet article qui nous rappelle que certaines d'entre nous sont maltraitées.

Mary 25/05/2009 13:31



Et oui on oublie vite... C'est humain



pauline 25/05/2009 11:32

je comprends ton coup de gueule, j'ai eu le même que toi, malheureusement

Mary 25/05/2009 13:32



Oui je me rends compte qu'on est beaucoup et qu'on se sent tous impuissant.



MyrtilleD 25/05/2009 11:20

C'est un beau coup de gueule, de ceux qui remuent la conscience. Tu dis tout et il n'y a rien à ajouter, juste à souhaiter que ton amie trouve une solution satisfaisante pour elle et tout l'appui dont elle pourrait avoir besoin. Pour alléger un peu l'ambiance, j'ai choisi un ciel avec une dominante de bleu pour ce matin.

Mary 25/05/2009 13:32



J'espère aussi pour elle.
Un peu de bleu sur paris, ça fera du bien.



fred 25/05/2009 11:09

Il n'y a plus rien à ajouter ! Si ! Continuer d'en parler... et ne pas juger

Mary 25/05/2009 13:33



Tu résumes très bien NE PAS JUGER



Roxane 25/05/2009 09:15

Il faut bien se dire que non, ce n'est pas facile de partir, avec tout ce que cela implique, mais que c'est encore plus difficile (à mon avis) de subir les coups. Donc il faut le faire. Parce qu'un homme qui frappe ne sait pas s'exprimer autrement. Il ne sait pas verbaliser sa frustration. S'il ne se fait pas soigner, il recommencera. Et la plupart ne voient même pas où est le problème, alors pourquoi se feraient-ils soigner, hein?Et si on ne le fait pas pour soi, il faut le faire pour l'enfant (le déclic chez moi). Parce que ce n'est pas un exemple à lui montrer.

Mary 25/05/2009 13:35



J'espère que cette blogueuse te lira et que cela la fera réflechir. Bisous Roxane



claudine 24/05/2009 23:33

c'est vrai  qu'on a envie de lui dire de partir le plus loin posssible mais comme tu dis c'est plus facile à dire qu'à faire mais j'espere qu'elle arrivera à sauter le pas et je lui souhaite beaucoup de courage en lui souhaitant que sa vie change rapidement et qu'elle redevienne  une vraie vie comme tout être humain devrait avoir droit !!!!!!    bise   claudine

Mary 25/05/2009 13:37



J'espère pour elle aussi qu'elle aura le courage de sauter le pas. Bises



delph 24/05/2009 22:03

il me noue la gorge ton article Mary...mais il est tellement vrai! et quelles belles paroles de compréhension et de respect envers ces femmes  (et pour cette blogcops!); rien à ajouter...tu dis tant...bisous

Mary 24/05/2009 22:23



J'essaie de me mettre à leur place pour comprendre, ce n'est pas toujours facile mais on dit qu'il faut avoir marché dans les baskets de quelqu'un pour pouvoir le comprendre.



Roxane 24/05/2009 21:52

Etre là pour quand elle en a besoin, la soutenir quelque soit sa décision, lui dire et lui répéter qu'elle vaut mieux que les coups, mieux que celui qui les donne, et que rien n'excuse un tel comportement. Il y a aura 8 ans le 15 juillet, je suis partie avec mon bébé de 3 semaines sous le bras, couverte de bleus. Dans ces moments là, se savoir entourée peut sauver la vie. Merci Mary d'avoir abordé le sujet, pour mes compagnes d'infortune.

Mary 24/05/2009 21:56



Merci pour ton témoignage Roxane, ça n'a pas du être facile tous les jours (et au final une superbe piscine comme quoi il ne faut pas avoir peur du futur)



Bern'art 24/05/2009 21:52

Bon, moi je suis un homme et je trouve cette situation inacceptable pour cette femme et son enfant. Rien, JE DIS BIEN absolument rien ne peut excuser le comportement de cet homme.Pour moi, il n'y a qu'une solution possible, appeler SOS Femmes battues, se mettre à l'abri avec l'enfant, faire constater les coups par un médecin, porter plainte pour coups et blessures et abandonner cet homme. Il ne vaut pas le coup, et il sera toujours violent. Donc meme si c'est difficile de partir, c'est à mon avis pire de rester !!!Je sais c'est surement plus facile à dire qu'à faire.Si je connaissais cette femme, mon coup de gueule serait tout aussi fort que le tien ;)

Mary 24/05/2009 21:58



Contente de voir que les hommes peuvent réagir de cette façon. Merci pour ton commentaire.



Douar_Nevez 24/05/2009 20:51

Bravo Mary, tu as tout dit!Bisous.

Mary 24/05/2009 21:57



Bisous à toi



Sherry 24/05/2009 20:19

azbsente depuis quatre jours, j'ai découvert cet article, et comme toi cela me met dans tous mes états...

Mary 24/05/2009 20:25



Je comprends tout à fait ta réaction... Bisous



~~Dana~~ 24/05/2009 18:55

Une dure réalité...qui ne devrait plus exister, et qui n'aurait jamais dû exister....

Mary 24/05/2009 19:03



Oui mais qui est d'actualité encore et toujours malheureusement...



petite+fleur 24/05/2009 18:28

bravo pour ton article  merci pour toute celles qui s'ouffre en silence car la plupart du temps elles on peur d 'en parler  bisous oui mon homme va beaucoup mieu  merci

Mary 24/05/2009 19:04



Je n'ai rien fait, moi je passe juste un coup de gueule, surement un coup d'épée dans l'eau mais ça fait du bien de pouvoir le dire.
Tant mieux pour ton homme. Bisous



leoetlisa 24/05/2009 18:05

C'est vrai qu'il est difficile de se mettre à la place de quelqu'un, on ne connait pas ni leur histoire ni leur vécu... donner des conseils c'est tout ce que l'on peut faire en espérant que tout rentre dans l'ordre bien vite.

Mary 24/05/2009 19:05



Oui mais je me questionne toujours sur la légitimité de nos conseils. Vu de l'extérieur c'est tellement plus simple. Bisous



fransua 24/05/2009 16:26

tu as raison d'en parler car c'est un sujet très délicat mais il faut oser s'élever et dire non et la violence n'est pas toujours que phisique (je te conseille de lire "a coup de mots) mais oser partir avec un enfant petit prend parfois du temps et tout reconstruire.............il en faut de l'énergie et on n'en ressort jamais indemneBon dimanche

Mary 24/05/2009 16:55



Tout à fait. C'est qui l'auteur du livre? Bon dimanche



floflo 24/05/2009 16:25

ah!!!moi qui venait te dire que je t'ai taguée...mais tu as peut-etre pas l'humeur à ça?tu vois!mais ton article est très juste et dure à la fois mais tellement réelle...il faut faire passer l'info...il faut que ça s'arrete...merci pour nous les femmes!mille bz!

Mary 24/05/2009 16:55



Je le ferais tranquillement dans la semaine. bisous



Catherine Delhom 24/05/2009 16:15

OH LA.... il est très bien ton article, Mary! "Il" en général, considère dans ces cas-là sa femme comme le symbole de ce qu'il ne supporte pas dans sa vie, dans la société ou dans lui-même et tape dessus comme on tape sur un vieux coussin pour en faire sortir les puces. j'ai quelqu'un de proche qui a le même problème, ce n'est pas l'alcool mais un problème neurologique qui est à la base... mais le parcours du combattant  est raide car se retrouver dehors sans argent ni soutien est hard par les temps qui courrent, et les gens ont vite fait de te tourner le dos...même la famille! conseil: faire constater les coups par un médecin, et porter plainte (pas de main courante, ça ne suffit pas), demander de l'aide au juge aux affaire familiales, et faire hospitaliser monsieur : internement temporaire à la demande d'un tiers, ce qu'on peut faire quand il y a danger pour la personne elle-même ou pour autrui, ce qui semble être le cas. et faire appel à une association femmes battues... j'ai un n° d'urgence dans mon blog spaces, je vais le rechercher.

Mary 24/05/2009 16:17



Merci beaucoup pour tes précieux conseils



Andrée 24/05/2009 16:08

Ton coup de gueule est merveilleux ainsi que le soutien que tu apportes . Il ne faut pas oublier non plus , les femmes , certes elles ne sont pas battues , qui satisfont toutes les demandes de leur " homme " , sans aucune réciprocité , elles ont le droit de vivre pour leur bonheur elles aussi .Merci Mary bisous

Mary 24/05/2009 16:18



Oui mais à ce niveau là ce sont à elles de comprendre qu'elles ont le droit à leur bonheur et c'est un sacré cheminement à faire pour le comprendre. Bisous à toi.



catherine+delhom 24/05/2009 15:36

http://catherine41150.spaces.live.com/blog/cns!6A605417A73C651F!2068.entry3919   NUMERO NATIONAL

Mary 24/05/2009 16:19



Merci bisous



**Lajemy** 24/05/2009 15:23

bravo à toi pour ce coup de gueule, je n'ai pas su quoi lui dire pour l'aider non plus, sinon de fuir...bisous bisous

Mary 24/05/2009 16:19



Et oui on est souvent bien démunis face à cette situation. Bisous