Lavoirs

Publié le par Mary

Pour la communauté de Dana, un thème par semaine, cette semaine les lavoirs.

Je n'ai malheureusement pas de photos de lavoirs sous la main mais j'ai les écrits de la grand mère de mon homme qui sont sur le blog qui lui est dédié ICI

Je la laisse vous raconter les lavoirs:

Sur la route de Barzin, sur le bord du ruisseau
Quatres pierres plates: une mare
C'est le petit perthuis chaud.

Au milieu de la rue de l'Enfer, aujourd'hui rue de l'Espoir
On a fermé un puit, pourtant il était beau.
Son tourniquet de bois, sa chaîne et son vieux seau.
L'eau courante installée, au puit on dit : "Au revoir"

Entre Monchoix et le Querret, une source a jailli
Elle coule à travers champs, on l'appelle "Le Paradis"
On l'arrête au lavoir: celui du "POnt aux pages"
Elle s'écoule sous la route mais ne va pas très loin.
Elle devient abreuvoir, lavoir: c'est le Pont Bérin

Dans la priée du Plessis une fontaine en pierres
L'eau est à fleur de terre, elle remplit le "dohé" (lavoir)
C'est là que chaque été ma mère venait laver.
Partant dès le matin la brouette chargée
Le déjeuner sur l'herbe, le linge sèche au soleil.

Le Progrès est venu: adieu à nos lavoirs, à nos puits, à nos fontaines.
Même si on n'y va plus
Ils sont dans nos mémoires, des trésors d'autrefois
Que l'on oubliera pas.

Bien avant d'avoir la machine à laver, chaque village avait son lavoir.

Nous, dans le bourg, c'était le Pont Bérin, le Pont aux pages, les Petits Prés, le P-Chaw (pertuis chaud), les Eaux Aigasse, la Prée du Plessis. Le château du Quenet avait son lavoir personnel couvert, le château de Monchoix avait le Paradis où par les années de grande sécheresse, il y avait tolérance pour tous. Ces deux derniers, éloignés d'un kilomètre pour le premier et de deux kilomètres pour l(autre était surtout fréquentés par leurs propriétaires et nous y allions que lorsque les étés torrides avaient tari tous les autres. J'allais oublier le Paradis source du Pont Bérin et du Pont au Pages.

Lorsqu'il fallait aller dans la Prée du Plessis, Maman partait dès le matin avec sa houette pleine de bassines, de seaux, de la boite à laver, des brosses, bat-draps, savon, bleu dans son nouet. Elle emportait son repas, elle étendait le linge sur le pré au fur et à mesure qu'il était propre. Il y faisait très chaud et dans l'abreuvoir pour animaux jouxtant le lavoir, ma soeur et moi prenions de la vase que nous modelions et laissions sécher sur le toit de la petite fontaine alimentant lavoir et abreuvoir. Chaque semaine d'été c'était une vraie aventure.

Ce n'est qu'avec l'arrivée d'abord de l'eau courante puis de la machine à laver que j'ai compris quelle galère pour ma mère et surtout pour ma grand mère qui du lundi au vendredi lavait le linge de ses pratiques (clients)

Lundi 7 Février 2000 17h

Sur le bord du lavoir des pierres plates s'alignaient et dès le lundi matin, chaque laveuse s'agenouillait dans sa boite à laver. A sa droite une brosse en paille et un gros savon de marseille, à sa gauche le batdrap (battoir en forme de grosse pelle à tarte en bois).

D'abord on savonnait chaque pièce à laver puis sur un trépied posé le long du mur du fournil, on posait la lessiveuse. On rangait le linge savonné autour du champignon (tuyau central qui faisait retomber l'eau bouillante sur le linge), on allumait le feu de bois en prenant des quetiers (brindilles) dans le fagotier du boulanger.

Après une heure de mijotage on ressortait le linge à l'aide d'un bâton (toujours le même, blanchi par l'eau chaude) et pièce après pièce on le rinçait en se servant du batdrap, le tournant et le retournant au moins deux fois. puis posé dans les mannes en osier on le faisait sécher soit sur des fils tendus dans les jardins, soit sur les fossés environnants.


Voilà on va dire que je ne me suis pas foulée cette semaine mais je n'ai rien trouver de plus représentatif.

Publié dans Themes communautés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vincenzo 09/09/2009 21:12

Un coucou de Vincenzo le 09/09/09 à 9H09 Bisous

Mary 09/09/2009 22:30



Merci de ton passage



[ Naniemay-11 ] 02/09/2009 20:13

Rien ne dit qu'il faut publier des photos, les textes sont autant appréciés ! Et les souvenirs d'une grand-mère, qu'y a-t-il de mieux ? Bises

Mary 02/09/2009 20:20



Rien tu as tout a fait raison Bises



Fred 01/09/2009 14:38

au contraire, je trouve que c'est bien ce que tu as choisi, de beaux poèmes et des mémoires, c'est génial... En tout cas, tu n'es pas hors sujet. Heureusement pour nous que ce n'est + comme ça !

Mary 01/09/2009 21:55



Oui c'est sur mais bon je pense que si c'était toujours comme ça les femmes ne pouraient pas boseer en dehors de la maison.



Jeanne Fadosi 31/08/2009 21:29

C'est bien mieux qu'une photo. La vie des lavoirs rappelée à notre mémoire. Merci de ce partage.Belle semaine

Mary 01/09/2009 21:41



Avec plasir bonne semaine



Annick 31/08/2009 19:55

je reviens lire plus tard!ç' est très intéressant!mon petit coin de ciel est en ligne!bisous,à plus!

Mary 01/09/2009 21:37



merci à toi. Bonne semaine



Soledad 31/08/2009 19:51

Et oui, parfois nous n'avons pas toujours ce qu'il faut sous la main. Certes une photos est parfois plus explicite qu'un texte, cela dit, ceux-ci sont très beau, et appelle à l'imagination. C'est parfois bien lus excitant!Bonne fin de lundi en espérant qu'il a été aussi superbe pour toi que pour moi.Gros bisous A bientôt.

Mary 01/09/2009 21:37



merci beaucoup. Bonne fin de semaine



Fred 31/08/2009 17:53

coucou ! je suis de retour, et si tu veux, je t'ai mis 2 ciels (désolée pour le travail supplémentaire !!)

Mary 01/09/2009 21:35



J'espère que ça c'est bien passé. Bisous



leoetlisa 31/08/2009 15:06

émouvants tous ces écrits. Moi j'adorais aller au lavoir du village de mon père en Italie, j'étais petite et j'allais aider à laver (enfin je m'amusais surtout). L'eau était froide et ça sentait bon le savon...haaaa, souvenirs !!

Mary 01/09/2009 14:20



De bien beaux souvenirs... pour avoir mis les pieds dans des lavoirs de montagne effectivement l'eau n'est pas bien chaude, et laver dedans devait t'accélerer la circulation sanguine.



MyrtilleD 31/08/2009 14:59

La météo du jour est en ligne sur mon blog! La carte du ciel sera-t-elle entièrement bleue?

Mary 01/09/2009 14:18



Bleue de chez bleue



millgram 31/08/2009 11:00

tiens ici aussi ya une rue de l'enfer, ca devait etre commun dans le temps et ya beaucou de lavoirs , mais je suis pas de la region donc j'ai pas d'histoire a raconter!!

Mary 01/09/2009 14:18



Si j'en crois ce que me raconte ma belle mère, la rue de l'enfer c'est parce qu'il y avait le forgeron dans cette rue et qu'il y faisait très chaud.



Julie R. 31/08/2009 08:46

Météo du jour sur mon blog! Biz. Julie

Mary 01/09/2009 14:17



merci beaucoup. Biz



dissertation 31/08/2009 04:43

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!__________________dissertation

kat 30/08/2009 22:52

mais qui donc oserait dire que tu t'es pas foulée?????!!!!dis moi le que je le batte!!!ils sont superbes ces texte...plein de bisous Mary!

Mary 01/09/2009 14:17



Je ne donne amais de nom désolée Bisous



Sherry 30/08/2009 22:21

rhôoo j'ai eu des frissons partout.... j'ai eu aussi des frissons partout en visitant le blog de Paulette... quel joli devoir de mémoire tu as fait..... pensées à Paulette...

Mary 30/08/2009 22:30



Merci ma belle c'est un besoin que j'ai ressenti, une manière de commencer mon deuil et qui m'en a appris beaucoup. Bisous



☼♥ Lajemy ♥♪ 30/08/2009 21:49

ces écrits valent bien plus qu'une photo.... bonne soirée bisous bisous

Mary 30/08/2009 22:29



Alors je suis contente d'avoir atteint mon but. Bonne semaine. Bisous



LADY MARIANNE 30/08/2009 21:30

bravo à la gagnante du concours NUAGES !!!bises  Lady Marianne

Mary 30/08/2009 22:28



Merci beaucoup Bises



bacotte 30/08/2009 20:53

KK J  VIENS DE CHEZ MAG. FELICITATION PR LE CONCOUR. BONNE SOIREE.

Mary 30/08/2009 22:28



Merci beaucoup



Melly 30/08/2009 19:31

super ces souvenirs authentiques, merci !je me dis que ... ben aujourd'hui les femmes elles tournent un bouton de machine à laver et ... filent se faire des biscotos à la salle de sport (payante) alors que si ... elles faisaient comme dans le passé, y'avait pas besoin d'abonnements de salle de sport !tu sais, j'ai de vagues souvenirs d'enfance de lessiveuse où ma mère touillait avec une grosse batte en bois,  des pains de glace pour la glacière, des crieurs de rue "vitrier vitrier" et du chanteur des rue à qui on jetait la pièce par la fenêtre !du mal à synthétiser le chemin parcouru depuis !

Mary 30/08/2009 22:28



Effectivement ça a changé à une vitesse incroyable, j'ai connu le temps sans internet ni téléphone portable, quand j'en parle avec ma belle soeur de 9ans d emoins que moi j'ai l'impression
d'être très vieille.



Wilmo 30/08/2009 18:41

oh là là, quelle dure vie elles avaient, les aieules...

Mary 30/08/2009 22:26



Oui quand j'entends les gens me dire que c'était mieux avant.. euh...je l'aime bien ma machine à laver moi



mag 30/08/2009 18:18

viens voir j ai la gagnante du concours nuages qui a ete elu !!!!vient voir allez passe!!!!gros biosu et bon dimanche!!!

Mary 30/08/2009 22:25



Bonne semaine



mag 30/08/2009 18:10

j ai adorer te lire , ma belle et je voudrai te dire tu as gagner au concours les nuages felicitation ma nenette j ai fait un articles rien que pour toi j espere que tu apreciera

Mary 30/08/2009 22:24



Merci beaucoup, je suis super contente.



Andree 30/08/2009 17:59

Très beaux récits , relatant la vie " d'avant " , ils remplacent aisément des photos , merci Mary pour ce partage , bisous Andrée

Mary 30/08/2009 22:24



Avec plaisir. Bisous



Sourirecompris 30/08/2009 14:13

C'est un plaisir de relire les poèmes de Paulette, Mary ! Et pour illustrer un thème, les écrits valent tout autant qu'une photo, si ce n'est plus. Bisous.

Mary 30/08/2009 22:24



Merci. Bonne semaine



philae 30/08/2009 11:19

le poème et les témoignages du passé de la grand mère sont très intéressants et très touchantsmerci pour le partagepour info votre page est couverte d'hiéroglyphes

Mary 30/08/2009 22:22



Avec plaisir. J'ai corrigé le problème des hyéroglyphes. Bonne semaine



~~ Kri ~~ 30/08/2009 10:24

Ta grand-mère connaissait Champollion?

Mary 30/08/2009 22:22



C'est bon j'ai corrigé le problème



canelle56 30/08/2009 10:20

Si je pense que le coeur y est !! bises Mary

Mary 30/08/2009 22:22



Merci. Bises



vaness 30/08/2009 10:10

bon ben personnellement je peux rien lire du tout car c'est en widdings donc incompréhensible. mais que se passe til!

Mary 30/08/2009 22:21



C'est bon j'ai changé le style d'écriture, c'était lisible sur firefox mais pas avec l'explorateur orange. Va comprendre Charles euh pardon Vaness...



Vincenzo 30/08/2009 09:14

Merci sans image, tu arrives à le faire vivre.merciVincenzo

Mary 30/08/2009 22:19



Je suis contente d'avoir atteint mon objectif alors. merci de ton passage.



Littorine 30/08/2009 09:00

C'est très intéressant ce que raconte la grand mère de ton homme ! je suis pliée de rire, elle a beaucoup d'humour, ceci dit çà ne devait pas être tous les jours facile d'aller laver son linge avec les copines ou les coquines... passe un bon dimanche Mary, je t'embrasse

Mary 30/08/2009 22:18



Non je suis bien contente d'être née après l'invention de la machine à laver. Bonne semaine. Bisous



Tata 30/08/2009 08:48

J'avais une stagiaire qui avait fait toute une "étude" sur les lavoirs. C'était hyper intéressant. Et comme d'hab' les écrits de Paulette sont très beau et emplis de sensibilité. C'est mieux qu'une phot ! ;-)

Mary 30/08/2009 22:18



Une étude? ca doit être super intéressant pour le niveau sociologique. Bisous