Mille soleils splendides

Publié le par Mary

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51KvZD3w5lL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Ce qu'en dit l'éditeur:

Après l'immense succès des Cerfs-volants de Kaboul : le nouveau roman de Khaled Hosseini. Sur fond de chaos et de violence dans un Afghanistan déchiré par cinquante ans de conflits, l'histoire bouleversante de deux femmes dont les destins s'entremêlent, un chant d'amour poignant à une terre sacrifiée et à une ville : Kaboul.
Forcée d'épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l'arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quatorze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D'abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l'Afghanistan.
Mais parviendront-elles jamais à s'arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs «mille soleils splendides» ?

 

Ce que j'en ai pensé:

 

J'avais gardé un bon souvenir du livre précédent de Khaled Hosseini: Les cerfs volants de Kaboul dont je vous avais parlé ici. J'ai donc choisi ce livre les yeux fermés.

 

Si j'ai aimé le premier j'ai adoré le deuxième. Et je me suis surtout prise une énorme baffe.

 

On sait que nous avons la chance de vivre dans un pays respectueux de la femme et de l'égalité homme/femme même s'il reste toujours des choses à améliorer. On sait aussi que certaines sont beaucoup moins bien loties. Et ce livre m'a ouvert les yeux sur le condition de certaines femmes: le mariage forcé, la polygamie, l'absence d'éducation, l'infériorité de la femme, la burqua, etc...Il y a les choses que l'on entrevoit avec notre conception d'occidentale mais ce livre nous ouvre les yeux surtout sur l'organisation de la vie (par exemple sous les talibans une femme afghane ne peut se déplacer dans la rue sans la présence d'un membre masculin de sa famille, si elle est veuve et que sont père est mort bah tant pis pour elle).

 

Il nous ouvre aussi les yeux sur la beauté d'un pays qu'il ne faut pas juste résumer aux talibans. L'afghanistan est un pays qui a une histoire, une culture très riche. Il nous ouvre les yeux sur la véritable histoire de l'afghanistan. Par exemple, nous, occidentaux, voyons le général Massoud comme un homme respectable qui se battait pour la liberté contre les talibans. On ne connaît pas le côté obscur des batailles inter chefs de clans (dont le général Massoud) qui après avoir mis les soviétiques dehors ont tué sans vergogne femmes et enfants au hasard juste pour le pouvoir.

 

J'ai appris énormément en lisant ce livre, il m'a permis de changer ma vision sur beaucoup de chose.

 

Si vous avez l'occasion de lire Mille soleils splendides  je vous le conseille vraiment.

Publié dans Coin lecture

Commenter cet article

fred 13/04/2013 08:17


je le note, je le lirai, c'est sûr. Merci


 

Alba 10/04/2013 16:45


N'est-ce pas trop dur, ou trop triste ?

Mary 10/04/2013 17:13



Il est dur mais plein d'espoir. Cela reste un roman on s'en détache plus facilement que si cela avait été une histoire vécue je pense.



Francoise Andersen 10/04/2013 11:47


Tu m'as vraiment donné envie de lire ce livre. 

Béatrice 10/04/2013 10:47


Merci Mary !