Phare de la Hève- Sainte Adresse (76)

Publié le par Mary

 

Non, non je ne vous oublie pas mais mon emploi du temps est un peu chargé et je voulais prendre mon temps pour la série d'articles sur les phares non visitables au public que le Département des Phares et Balises nous a permis de visiter.

 

Nous allons parler cette semaine du Phare de La Hève qui se situe à Sainte Adresse au Havre. Ce phare a été construit après la seconde guerre mondiale pour remplacer les deux phares précédent détruits par les armées alliées (un phare est un point de vue stratégique, ils ont souvent été détruits pendant la seconde guerre par l'une ou l'autre des armées).

Phare de la Hève

Localisation: Sainte Adresse, Seine Maritime, France

Coordonnées: 49° 30′ 45″ N 0° 04′ 09″ E  

Date de mise en service: 1951

Hauteur: 28 m

Elevation/Mer: 122

Portée:23,7 miles

Feux:1 éclat blanc 5s

Automatisé:oui

Gardienné:non

Visitable:non

 

La visite a commencé par la salle des machines. C'est une chose très rare, lorsque les phares sont accessibles au public en général on se contente de la tour et de découvrir le panorama d'en haut.

 

Voici donc l'un des premiers générateurs.

Phare de la Hève 

et voici le générateur actuel. La différence de taille est bluffante.

Phare de la Hève

Ce phare n'est plus gardienné mais nous avons pu découvrir l'ancien atelier des gardiens presque encore intact.

Phare de la Hève

Un curieux téléphone sans cadran qui m'a laissé un peu perplexe. En fait il est relié directement à son jumeau en haut de la tour.

Phare de la Hève

La montée des 161 marches nous a permis d'admirer le travail de décoration des murs. Le mosaïste a du bien s'amuser sur ce chantier. Ce phare est le deuxième que j'ai pu découvrir avec un ascenseur. Malheureusement je n'ai pas réussi à en faire une photo correcte.

Phare de la Hève Après l'effort le réconfort, une vue magnifique sur  Sainte Adresse

Phare de la Hève

et sur la tour Tintin (qui est une tour de télécommunication).  Vous pouvez voir sur la droite de la photo des vestiges de Blockhaus dont certains ont déjà plongé dans la mer suite à l'érosion.Ca fait un peu réfléchir quand on voit le nombre de maisons qui ont été construites à proximité du phare.

Phare de la Hève

 

Pour une fan des phares comme moi, la suite de la visite est le summum du plaisir puisque nous avons pu accéder à l'optique. C'est très rare car elles sont toujours inaccessibles lors des visites tout public. C'est une question de sécurité. En effet, l'optique tourne sur un bain de mercure, ceci permet l'élimination des frottements et assure le mouvement guidé en rotation, l'énergie utile pour la rotation devient donc très faible mais lorsque la température monte certaines émanations peuvent être dangereuses. A partir d'une certaines température d'ailleurs même les travailleurs des Phares et Balises ont interdiction de monter près de l'optique.

Phare de la Hève

Au-dessus de l'optique principale, l'optique de secours. Elle s'allume en premier le soir le temps que l'optique principale se lance. Elle peut aussi prendre la relève si un problème technique survient sur l'optique principale. Elle bénéficie d'une autonomie qui permet au technicien des Phares et Balises d'arriver (pour rappel le phare n'est plus gardienné, le technicien de garde a souvent de la route pour venir jusqu'au phare) et de remédier au problème.

Phare de la Hève

Voici l'intérieur de l'optique

Phare de la Hève

Nous retrouvons en haut le jumeau du téléphone.

Phare de la Hève

Nous avons aussi pu admirer la qualité des meubles de l'époque: arrondis pour suivre le mur.

Phare de la Hève

Un petit détail dans ce phare: Des repères géographiques fixés au mur.

Phare de la Hève

 

Si vous voulez en savoir plus sur ce phare et son histoire je vous invite sur le site de la Direction Inter-régionnale De la Mer (Manche Est et Mer du Nord)

 

Un grand merci à nos trois guides de nous avoir permis de découvrir tant de choses.

Publié dans Phares

Commenter cet article

ouessane 03/11/2016 21:59

Bonjour, je suis ravie de visionner vos photos. J'ai vécu là de 1978 à 1993 car mon père était le gardien. J'y suis retournée en 2007, juste avant mon immigration au Québec et aujourd'hui je rêve d'avoir du temps pour écrire mes souvenirs...

Ker Mary 03/11/2016 22:08

Je serai curieuse de les lire si vous avez un jour le temps de les partager.

Claudine/canelle 22/10/2013 16:30


Joli partage , merci Mary  pour toutes explications


Bises

muscletech 22/10/2013 14:23


Magnifique photos!!

Béatrice 22/10/2013 13:31


Merci Madame la VIP des Phares et Balises