Comment expliquer la méchanceté aux enfants?

Publié le par Ker Mary

Comme je vous le disait lundi, suite aux attentats de Charlie Hebdo mon fils a fait un gros cauchemar. Si gros que le lendemain, il était en larme rien qu'à l'idée d'aller se coucher (et franchement c'est pas du tout son genre d'aller se coucher à reculons).

Pour résumé le méchant avait tué sa soeur et puis après il avait voulu le tuer. J'avais beau essayer de dialoguer avec lui pour atténuer sa panique, en lui disant qu'on était là, qu'il n'y avait pas de méchants dans le coin, la peur était bien ancrée et de toute façon d'après lui, il reste un méchant dans la nature (rapport à la femme qui s'est enfui en syrie).

J'ai fini par lui dire de compter jusqu'à 100 pour s'endormir pour lui permettre de se concentrer sur ses comptes et non sur ses peurs, puis jusqu'à 1000, puis jusqu'à 10 000.

Bref, le lendemain comme j'avais besoin d'un allié pour aborder une nouvelle soirée d'angoisses, je me suis tournée vers mes plus proches conseillers: les livres.

J'ai acheté "Les questions des tout-petits sur les méchants" des Editions Bayard Jeunesse.

 

Comment expliquer la méchanceté aux enfants?

Ce livre se décompose en 6 contes qui permettent d'aborder 6 questions que les enfants peuvent nous poser: "Pourquoi y a t'il des méchants?"" Existe t'il des gens vraiment méchants?""Pourquoi y a t'il des guerres?""Comment se défend-on des méchants?""Est ce que les méchants sont toujours punis?""Est ce qu'un méchant peut devenir gentil?".

Chaque conte est précédé d'une page de bande dessinée dans laquelle un enfant pose des questions à son papa à propos de la méchanceté suite à une situation de la vie de tous les jours.

L'histoire se termine ensuite par une page de bande dessinée où les mêmes personnages expliquent certains aspects du conte qui peuvent nous sembler trop abstrait. Cela permet d'engager nous même une conversation avec notre enfant pour voir ce qu'il a compris de l'histoire, lui expliquer certaines idées très vagues (la méchanceté en elle même est une idée très vague) avec des exemples plus concret.

Les contes peuvent être très court ou un peu plus long, il n'y a pas de règle mais en tout cas j'ai trouvé qu'ils  nous donnaient vraiment des arguments pour expliquer un concept aussi vague et aussi pour aborder le problème de l'injustice (quand des fois les méchants s'en sortent).

Ce livre n'enlève pas la peur des méchants mais il permet à l'enfant d'appréhender sa peur avec des mots et les choses que l'on connait font souvent moins peur.

En tout cas, il a vite été adopté par mon fils. Je pense qu'il est tout à fait adapté à son âge (7 ans). Mais même si le titre parle des questions des tout-petits, je ne suis pas convaincu que je pourrais l'utiliser avec ma fille de 4 ans. Je pense que l'enfant doit avoir acquis une capacité de reflexion pour comprendre la morale qui se cache derrière les histoires.

Et vous comment faites vous pour aborder de tels sujets avec des enfants?

Publié dans Coin lecture

Commenter cet article

Stéphanie 19/07/2015 19:37

J'ai déjà un livre comme celui ci pour l'amitié... ça me donne bien envie d'acquérir celui ci! En effet, c'est officiellement destiné aux touts petits, mais il faut avoir une certaine "maturité" pour aborder ces problèmes. Ce genre de livres nous aide (heureusement!) dans notre démarche de parents, c'est bien! je ne connaissais pas celui ci, merci pour ce partage!

flipperine 31/01/2015 18:02

il y a des sujets qui sont très durs à aborder avec les enfants et il nous faut des moyens, des aides

vivi 28/01/2015 21:42

Quand mes enfants étaient petits, j'avais comme toi très souvent recours aux livres... Ensuite, je répondais à leurs questions, mais au minimum, afin d'éviter de les angoisser encore davantage. Après, on n'avait pas la télé alors je crois que ça les a aussi protégés d'images trop violentes, même s'ils écoutaient les nouvelles à la radio ou lisaient Mon Quotidien, ce journal est vraiment bien adapté pour les enfants, il traite de tas de sujets divers et aussi d'actualité. Et puis ce qu'il y a de bien quand on a plusieurs enfants, c'est qu'ils se parlent les uns les autres, avec des mots d'enfants, tout simplement, ce qui nous enlèvait souvent une belle épine du pied quand on ne savait comment aborder les problèmes.
Bises.

Ker Mary 30/01/2015 12:45

Oui c'est vrai que les enfants arrivent à simplifier des choses qui nous paraissent extrêmement compliqué. Mais mon fils est le plus grand (par rapport à sa soeur mais aussi par rapport à sa cousine), du coup j'ai pas trop d'aide de plus petit que moi. J'ai vu passer mon quotidien sur les attentats de charlie hebdo. J'aime bien leur façon de faire pour expliquer l'actualité. Après pour des thèmes un peu plus philosophique je sèche un peu.

Béatrice 28/01/2015 13:13

Je note la référence, ça peut servir !

Ker Mary 30/01/2015 12:46

Il y a plusieurs livres du même style, j'ai commandé celui sur la mort, j'en parlerait peut être.

Melly 28/01/2015 13:12

oh ! quel trésor ce livre ! - je vais m'empresser de l'acheter pour mes petites filles, justement 6 ans et 4 ans - un grand MERCI pour ce partage, je trouve que c'est TRES intelligent de s'occuper des peurs de nos enfants - leurs petits cerveaux en ont bien besoin !

Ker Mary 30/01/2015 12:47

Oui c'est tout à fait dans ces âges. Je trouve qu'il s'applique très bien même à la vie de tous les jours (quand ils se font embêter à l'école par exemple).